Jean travaille trop

J’ai un ami, appelons le Jean*, qui me raconte toutes ses misères.

L’autre jour, alors que je sirotais tranquillement un Martini affalé sur le canapé en observant le ballet incessant d’un couple de merles préoccupés par le bien-être de leur progéniture, le téléphone sonne, c’était Jean.

Rhoo là là, je sais pas ce que j’ai en ce moment, j’en ai marre, je suis fatigué.

Mais non, mais non … Si tu es fatigué, tu n’as qu’à te reposer. Plus banal tu meurs.

Non mais c’est le boulot je crois, ça me fatigue, mentalement je veux dire. C’est toujours pareil, on est toujours à la bourre et il faut faire des heures de ouf ! J’ai l’impression que je ne pourrais jamais être à la maison à 19h un jour. Et pourtant 19h c’est déjà pas super tôt !

Je vois, mais il doit y avoir une raison qui explique votre retard, non ?

Oui bien sûr, c’est sans doute un peu de notre faute, mais aussi celle des clients qui trainent toujours pour répondre mais qui ne veulent jamais décaler les dates. Il y a plein de raisons dont certaines me semblent incontrôlables. Tu sais ça fait longtemps que je fait ce boulot. Quand j’étais jeune je me disais qu’avec un peu d’organisation on augmenterait notre productivité et tout irait mieux. Bien sûr il y aurait des coups de bourre, mais ponctuels. Maintenant, quand je constate que rien n’a changé et que tout le monde fait des heures, ici ou dans d’autres boîtes, je crois qu’il n’y a aucun moyen de faire autrement.

Il y a toujours des moyens mais ce n’est pas toujours facile. Au pire, tu peux changer de boîte, non ?

Mais c’est pareil dans les autres boîtes justement, c’est ce que je viens de te dire ! En fait il faudrait que j’arrête de bosser pour être peinard. Tiens, je vais m’abonner à l’EuroMillion, il y a de l’argent à se faire !

Oui enfin, ce n’est pas automatique, hein ! Et Bonnie, qu’est-ce qu’elle en dit ?

Elle voit que je me couche tard, que je ne peux pas me lever le matin, que notre vie de couple en pâti et ça l’attriste. En plus, elle aussi souhaiterait changer de boulot alors …

Écoute, moi aussi je travaille, pourtant je ne rentre pas aussi tard que toi. Tu ne peux pas refuser un projet quand tu en as déjà par dessus la tête ? Je connais quand même plein de gens qui conservent une vie privée à côté de leur vie professionnelle. Tiens, tu sais quoi ? On va se faire un restau un de ces soirs pour discuter de tout ça.

Ok ! clic ! Tûûûût, tûûûût, tûûûût …

Ben ? Il a raccroché l’animal ? Et avant qu’on définisse une date ?

 

*Les prénoms ont été changés.

– (Vu 606 fois)

A propos Dehel

Je suis moi, et c'est déjà pas facile !
Taggé .Lien pour marque-pages : Permaliens.

Vous pouvez laisser un commentaire ici ...