Pourquoi n’instaurons-nous pas une véritable perpétuité ?

Cette question m’a été inspirée sur Twitter par Anne Eeke (qui ne le sait pas encore). Mais je me la suis longtemps posée, et je continue d’ailleurs. C’est quand j’ai vu qu’elle la posait que j’ai eu l’idée d’en parler. En élargissant un peu le débat, pourquoi un individu condamné à X années de prisons sortira toujours au bout de Y < X années ? La question est d’autant plus légitime que Y est souvent proche de X/2 …

Bien, j’arrête de vous effrayer avec les mathématiques et j’en reviens au fait.

Excepté quelques exceptions (dont récemment celle de Philippe El Shennawy – 38 ans, mais il y a Georges Ibrahim Abdallah – 30 ans, Serge Le Bon – 40 ans, Lucien Léger – 41 ans, Agamemnon Casanova – 43 ans, Pierre-Just Marny – 48 ans), rares sont les individus qui purgent la peine à laquelle ils ont été condamnés. Et cela est d’autant plus vrai que la peine est longue.

Mettons de côté les erreurs judiciaires, car ce n’est pas le sujet. Donc, pourquoi un individu condamné à X années pourrait sortir (bien) avant ? La perpétuité (ou prison à vie) est semble t-il contraire aux lois européennes. Ok, mais pourquoi ?

Une raison en est qu’un prisonnier devient « libérable » après un certain temps (défini lors de son procès), et en tout état de cause après l’éventuelle période de sureté. Bien sûr, tous les prisonniers libérables ne sont pas libérés, d’autres critères sont pris en compte, notamment le comportement en prison.

Mais alors, comment se fait-il qu’il y en ait autant ? N’est-il pas aussi un peu « facile » pour un prisonnier de faire un effort de conduite pour espérer une remise de peine ? D’un autre côté, la justice ne serait-elle pas trop rigide si les libérations anticipées étaient impossibles ?

Sans vouloir jeter de pavé dans la mare, la surpopulation carcérale ne jouerait-elle pas un rôle important dans cette histoire ?

Quel est votre avis ?

– (Vu 165 fois)

A propos Dehel

Je suis moi, et c’est déjà pas facile !

Taggé .Lien pour marque-pages : Permaliens.

Vous pouvez laisser un commentaire ici ...