La sécurité routière

S’il y a bien un sujet qui m’énerve c’est celui-là ! Pourquoi l’État s’obstine t-il systématiquement à emmerder tout le monde pour 10% de fauteurs de trouble ? La conduite est une pratique comme les autres, que chacun d’entre nous envisage à sa façon. Ceux qui ont l’occasion de faire de la route le savent bien : au volant on trouve autant de comportements différents que de personnes. Et dans le lot, il y a les dangers publics !

Oui mais alors, quand je parle de dangers publics, vous pensez à qui ?

  • À ceux qui ont 3 grammes ?
  • À ceux qui roulent à 200 km/h ?
  • À ceux qui ne roulent pas droit (même à jeun) ?
  • À ceux qui doublent à droite ?
  • À ceux qui ne respectent rien ?
  • À ceux qui roulent dans des poubelles ?
  • À d’autres ?

Apparemment il y a plusieurs manières de pratiquer une « conduite dangereuse », alors pourquoi ai-je l’impression que seule celle consistant à dépasser les vitesses limites doit être punie ? Je ne prétends pas qu’un conducteur peut se trouver dans une des autres catégories sans être inquiété (il y a bien des contrôles d’alcoolémie), mais il me semble quand même que l’accent est mis sur la vitesse … Et du coup, un petit écart étant vite arrivé, beaucoup de conducteurs perdent point après point sans jamais avoir eu une âme de « chauffard » ni la volonté de braver l’interdit.

Les associations qui poussent au renforcement des contrôles radars sont la plupart du temps créées et dirigées par une personne dont un proche est décédé dans un accident. C’est horrible bien entendu. Mais je ne suis pas sûr que ça les rendent objectives.

Sans entrer dans le débat actuel que je pourrais facilement résumer par radars = pompe à fric, il faut admettre qu’il est plus aisé de contrôler automatiquement la vitesse plutôt que l’alcoolémie ou la trajectoire. Mais alors à ce moment-là, je préfèrerais l’entendre dire honnêtement plutôt que d’entendre parler systématiquement de « vitesse excessive » !

Je confirme à ceux qui en douteraient que l’on peut malheureusement aussi se tuer à 30 km/h (il y a des précédents).

Vous l’aurez compris, j’ai tendance à rouler au delà des vitesses permises. Mais uniquement sur voies dégagées (routes ou autoroutes), jamais en ville par exemple. Par contre je respecte toutes les autres règles de conduite. Et je peste quand un autre conducteur me fait une queue de poisson, me refuse une priorité ou commet tout autre acte contraire au code de la route car je me dis qu’il peut le faire impunément alors que je risque le PV chaque seconde.

Ce billet n’est pas là pour me dédouaner, quand je suis à 160 km/h sur autoroute j’enfreins clairement la loi, mais suis-je pour autant dangereux si je suis tout seul (je roule souvent de nuit) ? Je ne suis pas à 160 pendant 800 km. Je suis à 160 quand la route est dégagée et que le risque n’est pas plus élevé qu’en temps normal.

Si je devais faire un bilan au bout de 23 ans de conduite, je n’ai jamais causé un seul accident, je n’ai même jamais failli en causer un qui aurait été évité de justesse. Par contre j’ai réussi à en éviter un bon nombre qui n’étaient pas de mon fait. Et puis il y a eu celui où le responsable est parti avec l’avant de ma voiture alors que j’arrivais pépère à un carrefour, par la droite, à la Courneuve …

Je ne suis peut-être pas plus objectif que les dirigeants d’association dont je parlais plus haut, mais je vous avais prévenu : ce sujet m’énerve au plus haut point !

– (Vu 485 fois)

A propos Dehel

Je suis moi, et c'est déjà pas facile !
Taggé , , .Lien pour marque-pages : Permaliens.

Vous pouvez laisser un commentaire ici ...