Les médias, ces grands manipulateurs …

Il est malheureusement notoire que la manière dont les médias couvrent un évènement influe sur la perception de celui-ci par ses consommateurs. L’objectivité et l’impartialité absolue sont difficiles à obtenir, soit parce que le rédacteur du sujet a laissé transparaître son opinion, soit parce que son sujet est diffusé dans un contexte déterminé, ou dans un média déjà catégorisé. Dans le cas d’un sujet politique, l’auteur aura toutes les peines du monde à toucher un large public en fonction du média utilisé. Le problème n’est pas uniquement lié au type de média (presse, radio, télévision, internet), mais plutôt au type de public de ces médias (les lecteurs de Minute ne sont pas les mêmes que ceux de Libération tout comme les téléspectateurs de TF1 sont différents de ceux de France 2).

Partant de là, et pour se cantonner au sujet qui passionne les foules en ce moment j’ai nommé les élections présidentielles, on peut en déduire que chaque sujet sera partisan.

À ce propos, Christophe Piar (auteur de Comment se jouent les élections. Télévision et persuasion en campagne électorale, INA Éditions) énonce que :

L’électeur est plus sensible à la persuasion que quand on essaie de le convaincre ouvertement. La manière dont les médias couvrent l’actualité a plus d’influence sur l’opinion qu’un débat. Particulièrement celui de l’entre-deux-tours, qui est le summum de la communication et du contrôle.

Les médias ont d’ailleurs bien compris le principe et en joue discrètement. Je trouve cela dommage.

On aura donc en ce moment les « pro-Sarkosy » et les « pro-Hollande ». Et chacun s’emploiera à diffuser les informations en faisant subtilement pencher la balance vers son favori.

J’ai eu l’occasion de discuter avec un roumain de ma connaissance. Il a quitté la Roumanie à l’age de 25 ans en 1971 et a payé cher (en argent liquide) pour sortir de son pays. Ensuite, il s’est attelé à acheter aussi le droit pour ses parents. Quand la discussion s’est orientée vers les élections, il m’a raconté son histoire. Ce qu’il m’a dit, c’est que lorsque les médias parlent d’une même voix (et il en connaît un rayon sur les manipulations) cela devient grave car il y a atteinte à la démocratie. D’ailleurs il me citait le cas des journaux américains de droite et gauche qui tous affirmaient que Saddam Hussein avait des armes de destructions massives … Et bien, au regard de la campagne française, il ressent la même honte, à lire et écouter tous ces sujets qui sont tous (sauf exception) en faveur de l’un des deux !

Ce billet n’est pas destiné à vous faire voter pour l’un ou pour l’autre, il prétend juste vous alerter sur les méthodes subtiles qui peuvent être employées pour vous manipuler (et pas seulement en politique d’ailleurs). Mais nous ne sommes pas dans un pays totalitaire, il y a de nombreux médias qui, même s’ils souffrent tous du même défaut, ne sont pas tous du même côté de la barrière. La solution existe donc, contre laquelle personne ne peut rien : quelles que soient vos opinions ou votre sensibilité, ne vous cantonnez pas au médias qui « pensent comme vous », confrontez-les systématiquement aux autres, cherchez des informations sur internet pour être sûrs de connaître tous les points de vue et ainsi vous forger votre propre opinion en connaissance de cause !

– (Vu 916 fois)

A propos Dehel

Je suis moi, et c’est déjà pas facile !

Taggé , .Lien pour marque-pages : Permaliens.

Vous pouvez laisser un commentaire ici ...